Entretien ascenseur : le contrôle technique chez Drieux-Combaluzier, une priorité pour votre sécurité

20 septembre 2017

Entretien ascenseur : le contrôle technique chez Drieux-Combaluzier, une priorité pour votre sécurité

Comme évoqué dans la première partie de notre article sur l’entretien d’un ascenseur, la loi de Robien implique la mise en place d’un contrôle technique afin d’assurer la sécurité des usagers. Nous allons notamment mettre en lumière les spécificités du contrôle quinquennal pour votre ascenseur ainsi que du contrôle périodique.

I) Le contrôle quinquennal, une habitude à prendre pour l’entretien d’un ascenseur

La loi de « Robien » implique la mise en place d’un contrôle quinquennal pour votre ascenseur tous les 5 ans par un contrôleur technique habilité. L’objectif du contrôle technique est de vérifier si l’ascenseur est bien équipé de dispositifs de sécurité fonctionnels et qu’il ne présente aucun danger pour les utilisateurs.

Ce contrôle est obligatoire dans chaque immeuble et intervient pendant la mise aux normes des équipements non CE. Initialement ce contrôle technique était uniquement destiné aux ascenseurs installés avant le 27 août 2000, mais désormais il concerne aussi les ascenseurs marqués CE installés après cette même date. L’entretien de votre ascenseur n’est pas à négliger et dans le cas du contrôle quinquennal, c’est à la copropriété de prendre à sa charge les frais de vérification.

1) Le contrôle quinquennal, une habitude à prendre pour l’entretien d’un ascenseur

Malgré son caractère obligatoire, ce contrôle est souvent redouté et non effectué par les propriétaires.La Fiebca (Fédérations des indépendants experts et bureaux de contrôles ascenseurs) observe que seulement les trois quart des propriétaires auraient terminé les travaux de mise aux normes pour l’entretien d’un ascenseur. Parmi ce nombre, 25% auraient réellement effectué le contrôle technique quinquennal. Toujours selon la Fiebca, il apparaît que quand les contrôles sont effectués, 75% des ascenseurs ne seraient pas aux normes.

Il est alors plus facile de comprendre pourquoi les copropriétaires redoutent ce contrôle. Le budget engagé peut en effet être important entre les frais d’intervention et d’analyse (500€ en moyenne) et les frais de mises aux normes si l’ascenseur ne les respecte pas.

2) Les formalités du contrôle quinquennal de votre ascenseur

Le contrôle quinquennal est certes obligatoire pour les propriétaires mais doit avant tout faire l’objet d’un vote de l’assemblée générale des copropriétaires. La copropriété est le seul gestionnaire dans la mise en place du contrôle quinquennal d’un ascenseur. Les propriétaires doivent faire appel à un prestataire habilité, fixer une date de rendez-vous avec le technicien et préparer le carnet d’entretien de l’ascenseur. Une fois la date du contrôle fixée, le syndicat de copropriété est dans l’obligation d’informer les habitants de la prochaine non-disponibilité de l’ascenseur, ainsi que des dates concernées.

Lors de la visite du contrôleur, il est conseillé de convier l’ascensoriste en charge de l’entretien de l’ascenseur. En effet ce dernier, avec sa connaissance approfondie de l’appareil, sera grandement utile pour assurer un contrôle en profondeur.

Une fois le contrôle technique effectué, la copropriété transmet le carnet d’entretien de l’ascenseur au technicien afin de renseigner les types d’interventions et réparations. Dans les 30 jours suivant le contrôle quinquennal, le contrôleur établi un rapport d’inspection permettant de relever les défauts et les opérations effectuées. Ce document atteste de la mise en place du contrôle quinquennal et donc du respect de la loi de Robien. Le syndicat de copropriété est ensuite missionné de transmettre ce document à la société chargée de l’entretien de l’ascenseur. La copropriété est donc responsable de la gestion globale du contrôle technique quinquennal dans leur immeuble.

3) Contrôle quinquennal ou contrôle périodique : quelle différence ?

Le contrôle périodique d’un ascenseur est dû à L’arrêté du 29 décembre 2010 et s’effectue chaque année pour assurer l’entretien d’un ascenseur. Le contrôle périodique se distingue du contrôle technique quinquennal au niveau des vérifications effectuées sur les ascenseurs. Lors d’un contrôle périodique le contrôleur s’assure simplement du bon état de conservation de l’ascenseur en addition à la maintenance déjà assurée en parallèle. Alors que le contrôle technique quinquennal est destiné à vérifier la mise aux normes des équipements de sécurité de votre ascenseur ainsi que ses défauts. De plus, le contrôle périodique n’est pas obligatoire pour les copropriétés mais uniquement pour les entreprises.

II) Drieux-Combaluzier : des délais d’interventions optimaux pour l’entretien de votre ascenseur

Chez Drieux-Combaluzier, nos délais d’intervention sont minimes et évitent toute attente pour nos clients dans le secteur parisien. L’entretien de votre ascenseur est notre priorité et nous nous engageons à répondre à vos besoins dans les meilleurs délais.

Nous assurons votre sécurité avec la maintenance de votre ascenseur, des contrôles techniques effectués en profondeur et des dépannages dans des temps record. Nous enregistrons aussi un taux de disponibilité unique de 98,2%, pour le plus grand confort de nos clients. Nos techniciens vous offrent des services de qualité de par leur grande expérience dans le milieu ainsi que par leur réactivité. Nous intervenons dans tous les arrondissements parisiens avec des techniciens géolocalisés et dont la plus grande priorité est la satisfaction de nos clients.

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions concernant la maintenance ou l’installation d’un ascenseur, nous serons ravis de vous apporter aide et conseil !

L’ascenseur cinéphile du Grand Rex

Cinéma parisien mythique, salle de spectacle et musée, le Grand Rex abrite en son sein un ascenseur pas comme les autres. Gros plan sur l’un des clous de la visite de ce lieu unique en son genre. Mythique pour les cinéphiles, emblématique pour les Parisiens, le Grand Rex élève son architecture Art Déco au coeur […]

Lire la suite

Éric Degueldre : “Une communication à tous les étages”

Entre le syndic de copropriétés Degueldre & Cie, 120e administrateur de biens de France, et Drieux-Combaluzier, la relation dure depuis si longtemps que plus personne ne saurait la dater avec précision. Peu importe, au fond, puisque l’important réside dans la nature de cette relation, Drieux-Combaluzier assurant pour le syndic la maintenance de 102 appareils à […]

Lire la suite

Bruno Bertoli : “J’admire l’excellence du Siècle des Lumières”

Au sein de son atelier d’ébénisterie d’art installé à Domazan dans le Gard, non loin d’Avignon, Bruno Bertoli nourrit depuis 42 ans la même passion immodérée pour les ouvrages de style en bois massif, uniques et originaux, qu’il s’agisse de portes, de boiseries ou de lambris. Grand admirateur du XVIIIe siècle français, il déplore que […]

Lire la suite