Bureau d’Etudes : le noyau dur de l’entreprise

10 janvier 2018

Bureau d’Etudes : le noyau dur de l’entreprise

Patrice Pauchard et Luis Goncalves constituent le bureau d’études de Drieux-Combaluzier. Ils dessinent les plans des ascenseurs et jouent aussi un rôle de conseil.

Patrice Pauchard et Luis Goncalves font équipe chez Drieux-Combaluzier depuis 1998, date de la fusion entre Drieux et Combaluzier. Ils constituent le bureau d’études, le « noyau dur de l’entreprise », comme ils aiment à rappeler. Leur mission principale est de dessiner les plans d’installation et de fabrication des ascenseurs. Cependant, ils jouent aussi un rôle important de conseil auprès du client, et d’appui au service commercial. Ils dressent aussi la liste de tous les éléments constitutifs de l’ascenseur et ils procèdent à la commande des pièces.

Tous deux ont un parcours similaire. Formés au dessin industriel, ils ont découvert le monde des ascenseurs en 1990 et n’en sont jamais sortis.

« J’ai adoré ce métier car on ne se contente pas de dessiner des plans sur un écran d’ordinateur explique Luis Goncalves. C’est aussi un métier de contact et d’échanges. » « Ce qui est intéressant, poursuit Patrice Pauchard, c’est que nous élaborons des ascenseurs sur-mesure, et que nous devons nous adapter à des contraintes multiples : la configuration existante, les désirs des clients, les impératifs techniques, le respect des normes… Nous devons nous adapter en permanence. »

“ (…) Anticiper d’éventuelles mauvaises surprises à l’exécution (…) ”

La conception d’un ascenseur suit plusieurs étapes. À réception du dossier commercial, l’un des deux dessinateurs part effectuer des relevés de mesures sur site – un travail de géomètre. Ensuite, il retranscrit les tracés sur ordinateur et y ajoute l’ascenseur pour donner naissance aux plans d’installation. Dans les cas les plus complexes, Luis Goncalves accompagne l’équipe commerciale. « Cela permet de proposer directement des solutions techniques et de rassurer le client quant à la faisabilité du projet, note-t-il, mais aussi d’anticiper sur d’éventuelles sources de mauvaises surprises à l’exécution. » Quand les plans de réalisation sont prêts, le bureau d’études les présente au client. Après validation, sont dessinés les plans de fabrication qui fournissent au contremaître et à l’atelier toute la nomenclature du projet.

Le numérique a fait évoluer le travail des dessinateurs. Depuis plus de vingt ans, les plans ne sont plus réalisés à la main sur des planches à dessin, mais dessinés en 2D et 3D sur ordinateur, à l’aide du logiciel Autocad. « Nous utilisons aussi le logiciel Solid Works qui offre une précision et un rendu en 3D exceptionnel, proche d’une impression photo, témoigne Luis Goncalves. Il nous permet de réaliser de très belles présentations des projets aux clients. »

“ (…) Nous avons reçu les félicitations de l’Architecte des Bâtiments de France (…) ”

Par la variété des projets et les multiples défis de chaque nouvelle réalisation, la routine n’existe pas au bureau d’études. Le duo exhibe fièrement les plus belles réalisations de Drieux-Combaluzier. Pour l’une d’entre elles, des ferronneries ont été spécialement dessinées, forgées et posées en applique sur les portes palières afin de créer un parfait écho avec des garde-corps existants. « Cet appareil a d’ailleurs reçu le prix du trophée de l’ascenseur catégorie « intégration du patrimoine » et d’autres appareils ont reçu les félicitations de l’Architecte des Bâtiments de France », se réjouit Luis Goncalves. Mais nos dessinateurs ne s’attribuent pas à eux seuls les récompenses. Tous deux le reconnaissent avec enthousiasme : « Nous avons la chance de travailler avec des collègues et artisans d’exception. »

 

Contactez Drieux-Combaluzier

Entreprise ascenseur : Les enjeux d’une entreprise comme Drieux-Combaluzier

atelier-drieux-combaluzier

Paris, ville chargée d’histoire, a vu sa configuration changer au fil des années. Avec plus de 1 330 000 logements, la capitale représente une véritable opportunité pour les entreprises d’ascenseur à Paris. Mais alors, comment Drieux-Combaluzier, ascensoriste depuis 1947, marque sa différence et assoit sa légitimité depuis tant d’années à Paris ? Réponse dans cet article…   […]

Lire la suite

Le label EPV, la reconnaissance de l’excellence d’un savoir-faire français

label-epv

 L’EPV est le seul label de l’Etat qui récompense le savoir-faire des entreprises. Il place sur un même plan la société et ses salariés, un ancrage territorial, mais aussi une volonté de transmission aux générations futures. Créée en 2006 cette marque de reconnaissance est aujourd’hui partagée par quelque 1400 artisans et industriels. Rencontre avec Agathe […]

Lire la suite

Et si l’ascenseur était un art ?

ascenseur-comme-un-art

Premier livre d’une toute nouvelle collection, “L’ascenseur parisien, entre tradition et innovation” replace l’humain au cœur de l’aventure industrielle. En l’occurrence, les hommes et les femmes de l’entreprise Drieux-Combaluzier soucieux de préserver la connaissance, la technique et l’excellence de leur patrimoine. L’histoire des ascenseurs est un patrimoine méconnu. Selon l’architecte romain Vitruve (1er s. av. […]

Lire la suite