Construire un ascenseur extérieur, un défi raconté par Luis Goncalves

25 mars 2019

Construire un ascenseur extérieur, un défi raconté par Luis Goncalves

La maison Drieux-Combaluzier est constituée de professionnels passionnés qui font de chaque chantier, chaque projet, une véritable œuvre d’art. C’est pourquoi, nous avons décidé de partir à la rencontre de plusieurs d’entre eux afin de retranscrire au mieux leurs quotidiens.

À ce titre, nous avons questionné Luis Goncalves, expert au sein du bureau d’étude, sur la construction d’ascenseurs extérieurs et les défis que de tels chantiers peuvent représenter.

 

L’installation d’un ascenseur extérieur, un véritable défi technique

 

« Il faut savoir avant tout qu’installer un ascenseur extérieur ne se fait presque que lorsqu’il est impossible d’en installer un à l’intérieur du bâtiment », débute M. Goncalves. Environ un tiers du parc d’appartement au sein du périmètre d’intervention de Drieux-Combaluzier est susceptible d’accueillir ce type de chantier, principalement dans les 16ème et 17ème arrondissements de Paris.

La différence de prix et de durée entre les chantiers intérieurs et extérieurs peut toutefois varier du simple au double. Ces chantiers peuvent ainsi demander de trois à six mois de travail ! L’implication de Drieux-Combaluzier est totale pour chaque chantier. En effet, celui-ci peut parfois nécessiter de démolir l’existant afin de permettre à l’édifice de se moderniser avec un ascenseur Drieux-Combaluzier. Pour cela, il faut souvent modifier les marches, les paliers et les fenêtres en plus de la mise en place d’échafaudages. Le défi est de taille : transformer le bâtiment en profondeur pour qu’il puisse accueillir un ascenseur Drieux-Combaluzier réalisé sur-mesure.

Chez Drieux-Combaluzier,  « en général, on se concentre sur les immeubles de moins de cent ans, datant des années 70 à 80, puisqu’il s’agit surtout de moderniser et de rendre plus élégants des ascenseurs usagés existants » explique Luis Goncalves. Un travail comme celui-ci n’est pas une mince affaire. De tels chantiers nécessitent obligatoirement un permis de construire et une déclaration de travaux préalable. De plus il peut arriver qu’une autorisation de la mairie soit nécessaire, ainsi que l’aval de l’organisme des Bâtiments de France qui réglemente les sites classés.

 

De nombreuses étapes et intervenants au service d’une même intervention

 

Des chantiers cocréés avec chaque client

Lorsqu’un chantier d’ascenseur extérieur est validé, chaque client peut choisir d’opter pour plusieurs éléments afin de contribuer à renforcer en douceur l’identité du bâtiment. Cela va ainsi contribuer à adopter l’esthétique globale, en sélectionnant notamment :

  • Le type de gaine
  • Le type de vitre
  • Le verre
  • La personnalisation de la cabine
  • Les couleurs de la peinture

Bien entendu, l’ensemble des experts Drieux-Combaluzier, dont M. Goncalves, interviennent pour concevoir l’ascenseur idéal alliant à la fois esthétique, confort et sécurité. Chaque ascenseur est donc le fruit de la réunion entre la vision du client et l’expertise de Drieux-Combaluzier.

 

Les différents corps de métier

Une vingtaine de professionnels se mobilisent pour des chantiers impliquant la création d’un ascenseur extérieur. Plusieurs professions composent ces équipes d’exception :

  • Le service commercial de Drieux-Combaluzier qui assure le bon déroulement de la vente.
  • Le bureau d’étude qui veille à la faisabilité et décide de l’esthétique du projet.
  • Le contremaître qui supervise les équipes sur le chantier.
  • L’ingénieur béton dont l’étude de la structure permet d’assurer des fondations adéquates pour recevoir l’ascenseur.
  • Les ouvriers en atelier qui réalisent les différentes parties du pylône.
  • Les maçons pour le gros œuvre.
  • Les serruriers pour les ferronneries et les systèmes de fermeture.
  • Les monteurs qui assemblent l’ascenseur et les structures sur place.
  • Les couvreurs pour fermer le pylône avec la pose du toit, souvent en zinc.
  • Les vitriers qui installent le vitrage.
  • Les menuisiers qui se chargent de la modification des marches, des boiseries et des plinthes.
  • Les électriciens pour les équipements électriques.

Dans un souci de perfection, ces différents experts se déplacent pour réaliser des ajustements si ceux-ci s’avèrent nécessaires. Ainsi, l’intervention de chacun de ces corps de métier se fait selon des étapes précises pour assurer le bon fonctionnement du chantier.

 

Les temps forts de la construction d’un ascenseur extérieur

Tout commence à l’impulsion d’un client. Le service commercial de Drieux-Combaluzier se déplace alors pour faire une proposition de projet sur-mesure, adaptée à l’édifice. Une fois la commande et le devis validés, des relevés du futur site du chantier sont effectués pour pouvoir évaluer précisément sa technicité.

Les architectes vont alors dessiner les plans d’installation avec minutie. La construction de l’ascenseur est lancée au sein de l’atelier Drieux-Combaluzier : le chantier peut démarrer. Finalement, les différents artisans sont sollicités et le gros œuvre commence. L’expertise de Drieux-Combaluzier se poursuit bien après la finalisation du chantier. En effet, l’ascensoriste parisien s’engage dans une mission de suivi et assure la maintenance de chaque ascenseur.

 

Les ascenseurs extérieurs, des projets à forts enjeux

 

Plusieurs contraintes font de la création d’ascenseurs extérieurs un véritable défi. À titre d’exemple, ces obligations peuvent être environnementales et liées à la construction de ce type d’ascenseurs. « Tout d’abord, il faut tenir compte de la nature du terrain et de l’espace alloué à l’ascenseur » précise Luis Goncalves. En effet, déterminer la présence éventuelle d’une ancienne carrière dans les fondations du bâtiment constitue un impératif. Le travail de maçonnerie dépendra alors directement de cette étude.

Par ailleurs, les architectes doivent rester vigilants quant à l’exposition de la cabine aux éléments extérieurs. « Le soleil peut poser problème, la chaleur demande une ventilation des cabines plus importante et du verre qui filtre les UV ! Il faut aussi faire attention aux joints car l’humidité et le gel peuvent nuire à leur étanchéité », affirme Luis Goncalves. Les experts Drieux-Combaluzier prennent en compte l’ensemble de ces éléments pour proposer des ascenseurs au cachet unique.

Chacun des chantiers comprend un contrat d’entretien renouvelable sur un an. À cela s’ajoute l’inspection générale de la structure toutes les six semaines par les techniciens Drieux-Combaluzier. Pour finir, chaque ascenseur est soumis à un contrôle obligatoire tous les cinq ans. Ce sont des projets de longue haleine mais extrêmement gratifiants pour les équipes Drieux-Combaluzier.

 

Quels sont les différents types d’ascenseurs ?

les differents types d'ascenseurs

Aujourd’hui, les ascenseurs représentent un moyen de transport plébiscités, notamment pour leur facilité d’utilisation. En effet, ils permettent un accès sécurisé et simplifié aux différents étages d’un bâtiment. Pour cette raison, nombres de Français l’utilisent quotidiennement pour se déplacer. Vitaux pour garantir une accessibilité optimale, les ascenseurs doivent obligatoirement être installés au sein des immeubles […]

Lire la suite

Drieux-Combaluzier, des techniciens passionnés au cœur d’une philosophie unique

La culture unique de Drieux-Combaluzier repose sur des experts passionnés au savoir-faire incomparable. Ainsi, l’excellence s’impose comme une valeur forte partagée par l’ensemble de ses équipes. S’appuyant sur un artisanat d’exception, Drieux-Combaluzier fait figure d’exception sur le marché des ascenseurs parisiens. À l’image des projets dont aucun détail n’est laissé au hasard, le recrutement au […]

Lire la suite

Loïc Roirand, serrurier cabine : “C’est une fierté”

serrurier ascenseur

Loïc Roirand, serrurier cabine au sein de Drieux-Combaluzier, réalise de A à Z les cabines d’ascenseurs dessinées par le Bureau d’études. Il nous raconte son métier avec passion.   La même envie à chaque nouveau projet “Ce que j’aime dans les cabines d’ascenseurs, c’est qu’il n’y en a pas deux pareilles !” Loïc Roirand, serrurier cabine chez Drieux-Combaluzier, […]

Lire la suite