Jean Dias : les cartes électroniques des ascenseurs

20 février 2017

Jean Dias : les cartes électroniques des ascenseurs

Le cerveau d’un ascenseur, c’est sa carte électronique. Chez Drieux-Combaluzier, un homme a la responsabilité de programmer ces véritables bijoux de technologie. Rencontre avec un expert.

Chaque ascenseur cache en son sein l’équivalent d’un ordinateur : une carte électronique programmée pour que l’ascenseur réponde automa­tiquement aux commandes de ses utilisateurs, et réagisse aux situations les plus courantes comme la surcharge, la gêne des portes, l’accès par code, etc. C’est aussi la programmation qui va déclencher la fermeture automatique des portes, les signaux sonores, la télésurveillance… Ces cartes électroniques, véritables cerveaux des ascenseurs, n’ont aucun secret pour Jean Dias, spécialiste de leur intelligence. Jean Dias est entré chez Drieux-Combaluzier en 1982. Son CAP d’électromécanicien en poche, il a alors dix ans d’expérience en tant que monteur, réparateur et dépanneur, après avoir fait son apprentissage dans une entreprise spécialisée dans les ascenseurs. Chez Drieux-Combaluzier, il est agent technique au service de dépannage quand l’entreprise décide de procéder elle-même, en interne, au codage des cartes électroniques des ascenseurs. “ Quand on m’a demandé de m’atteler à la programmation, j’ai tout de suite dit oui ! se souvient-il. J’ai toujours été curieux et soucieux d’apprendre. ”

Une longueur d’avance sur les concurrents

Véritable autodidacte, il maîtrise rapidement la méthode et l’outil. Il conçoit et fait évoluer le logiciel des cartes électroniques des ascenseurs Drieux-Combaluzier. Il continue de mettre au point les programmes des ascenseurs exigeant des fonctionnalités particulières, qu’il appelle affectueusement les “ moutons à cinq pattes ”. “ Des clients souhaitent, par exemple, que passé une certaine heure de la soirée, leur ascenseur ne desserve certains étages que grâce à un code ”, explique-t-il. Toutes ces fonctionnalités spécifiques sont enregistrées suivant des scénarios plus ou moins complexes, selon le nombre d’étages, le nombre d’ascenseurs, la configuration des portes… et les désirs des clients. “ La carte Optima 4000 que nous utilisons aujourd’hui est très bien conçue pour le SAV, précise Jean Dias : elle rend un grand service à nos dépanneurs car elle leur permet de comprendre en un clin d’oeil l’origine d’un dysfonctionnement. ” Cette expertise offre à Drieux-Combaluzier un avantage de taille : avoir une longueur d’avance sur ses concurrents pour la mise en service et surtout le dépannage. C’est aussi grâce à ce savoir-faire unique que Drieux-Combaluzier dépanne sans difficulté tous les ascenseurs, même ceux équipés d’une carte électronique d’un autre fabricant.

L’élévateur des voitures

Dans son atelier, les principaux outils de travail de Jean Dias sont l’ordinateur, l’appareil qui va transmettre le logiciel à la mémoire de la carte, et… le simulateur, qui n’est autre qu’une carte électronique reliée, comme dans un ascenseur, à un tableau de commande, un écran d’affichage et une cellule infrarouge. Grâce à ce dispositif, Jean Dias vérifie le bon fonctionnement du logiciel programmé selon les fonctionnalités automatiques demandées. Il peut restaurer ou reprogrammer une carte défaillante, quel que soit son constructeur d’origine. Il peut aussi passer au banc d’essai les cartes de toutes les marques de fabricants. L’ascenseur le plus complexe à programmer a été l’élévateur de voitures d’un parking résidentiel à Paris : l’engin, équipé d’une porte avant et d’une porte arrière, répond au doigt et à l’oeil au moyen d’un badge correspondant à une place de parking dédiée. Chaque usager commande l’ascenseur selon les scénarios d’entrée et de sortie spécifiques à sa place de parking… Un luxe qui a demandé à notre spécialiste près de quatre semaines de programmation !

Contactez Drieux-Combaluzier

Newsletter 4 – Octobre 2017

edito

Éternelle jeunesse « À 20 ans ou à 70 ans, si tu as le coeur jeune… C’est la même chose », écrivait Henri Salvador*. Force est de constater que ce qui est vrai pour un homme l’est aussi pour une architecture, un immeuble, un ascenseur, une entreprise… Les majestueux édifices parisiens en pierre de taille […]

Lire la suite

Une rénovation en toute discrétion

beaux-ascenseurs

Avenue Kennedy, Paris 16e, l’ascenseur d’un élégant immeuble haussmannien a été remplacé par un nouvel appareil parfaitement intégré dans l’architecture de l’édifice. La remise à neuf a donné naissance à une réplique fidèle, confortable… Et aux normes ! Dans le prestigieux quartier parisien de Passy qui fait face à la Tour Eiffel, dans une avenue […]

Lire la suite

Travaux acrobatiques : un métier à la hauteur

patrimoine

Le Grand Palais, la Fondation Vuitton, le Sacré-Coeur… Mais aussi gares et bureaux, Olivier Desnous a été amené à gravir de nombreux édifices. En effet, depuis 17 ans, il dirige la société Sky Scrapper, spécialisée dans le nettoyage et les travaux acrobatiques. Rencontre.   Comment en êtes-vous arrivé à lancer une entreprise de nettoyage et […]

Lire la suite