Pérenniser son ascenseur : les bonnes pratiques à transmettre aux usagers

10 janvier 2020

Pérenniser son ascenseur : les bonnes pratiques à transmettre aux usagers

Les pannes récurrentes d’un ascenseur peuvent mettre à rude épreuve les nerfs de ses usagers quotidiens. Pour éviter ces pannes, il convient d’utiliser votre ascenseur de manière raisonnée et de prêter une attention particulière aux différents mécanismes sensibles de l’appareil comme la cabine ou les portes.

La charge maximale, la bonne fermeture des portes, ou encore l’utilisation appropriée du panneau de contrôle sont autant de bonnes pratiques à privilégier pour pérenniser votre ascenseur et réduire ses coûts de maintenance.

 

Attendre le prochain ascenseur… pourquoi ? 

 

Lorsqu’un appareil est plein le matin aux heures de pointe, il convient d’attendre sur le palier que ce dernier se vide avant de l’emprunter. En effet, le poids ou la charge de transport maximale d’un ascenseur est important et dépend de nombreux paramètres :

  • le type de système de levage de la cabine,
  • la vitesse maximale autorisée,
  • le nombre d’étages du bâtiment,
  • les matériaux utilisés,
  • l’énergie qui alimente les moteurs
  • et enfin l’espace disponible.

 

De fait, calculer le poids maximal de charge d’un ascenseur est complexe, même pour les ascensoristes. C’est pourquoi le nombre de passagers est parfois limité et un système d’alerte automatique est mis en place pour détecter une charge trop importante et bloquer le démarrage de la cabine.

 

Cette limite de poids maximal permet en fait de limiter la tension des câbles et la sollicitation en puissance du moteur mais également d’assurer une bonne adhérence des câbles sur la poulie. En effet, au-dessus d’une charge trop importante, le moteur devra forcer davantage pour se mettre en mouvement. De même un poids important fera d’autant plus forcer le vérin à piston d’un ascenseur hydraulique ou le moteur de la bobine d’un ascenseur à treuil.

 

Lorsque le poids maximum est dépassé, l’ascenseur se bloque de manière automatique et cette situation ne se résout pas toujours d’elle-même. Il est parfois nécessaire de contacter votre ascensoriste pour débloquer un ascenseur surchargé.

 

Cette sécurité permet de protéger les usagers mais également de pérenniser la machinerie de l’ascenseur et ainsi éviter des pannes ou des travaux de maintenances longs et onéreux.

 

Retenir l’ascenseur malgré lui, quel impact sur le mécanisme ?

 

Sur un ascenseur, les éléments les plus sollicités sont sans conteste ses portes. Chaque jour, elles s’ouvrent et se ferment à de multiples reprises et sont en contact direct et permanent avec l’usager. De ce fait, le blocage des portes est la cause principale de panne d’un ascenseur.

 

« En neuf mois, ce sont 6 250 pannes qui ont été recensées sur 28 000 appels à la centrale. Parmi ces pannes, la plus fréquente est celle des portes bloquées », estime Fabrice Grasseau, responsable des opérations chez Drieux-Combaluzier.

 

Dans un ascenseur, les portes palières et les portes de la cabine fonctionnent de concert.

Elles s’ouvrent et se ferment conjointement grâce à un élément mécanique. Il entraîne l’ouverture des portes palières lorsque les portes de la cabine s’ouvrent automatiquement. Cet élément appelé sabre rétractable peut être endommagé lorsqu’un usager retient l’ascenseur malgré lui.

Pour maintenir un ascenseur à l’étage où vous vous trouvez (pour attendre un autre usager par exemple), il convient de presser le bouton d’ouverture des portes. A l’inverse, il est fortement déconseillé de bloquer la fermeture des portes avec sa main ou son pied sous peine de causer une panne importante sur le moteur de fermeture des portes.

 

Les bonnes pratiques pour prévenir une panne d’ascenseur

 

Au quotidien, les pannes d’ascenseurs répétées peuvent devenir plus que contraignantes. Pour les éviter, il est conseillé d’utiliser avec précaution cette partie commune de votre immeuble. Il est alors impératif d’éviter :

 

  • De surcharger l’appareil, lors d’un déménagement notamment,
  • De forcer l’ouverture ou bloquer la fermeture des portes,
  • D’appuyer sur tous les boutons,
  • D’utiliser les boutons alarmes et arrêt sans réelle nécessité.

 

Du côté des propriétaires, des bonnes pratiques peuvent également vous permettre de repousser une panne et ainsi, réaliser des économies. En effet, vous pouvez souscrire auprès de votre ascensoriste, un service de maintenance prédictive qui s’adapte à vos besoins. Un technicien intervient une fois par an pour un contrôle complet de votre ascenseur et se charge également des visites de contrôles mensuelles (toutes les 6 semaines environ), au cours desquelles les mécanismes de sécurité de votre appareil sont inspectés (câbles, parachutes…). Ces visites de contrôle permettent de trouver et réparer les éléments pouvant causer la panne de votre ascenseur, avant que celle-ci ne se déclare. Un contrôle quinquennal de votre ascenseur est également obligatoire et peut permettre d’identifier un organe défectueux.

Accessibilité des personnes à mobilité réduite : ce qui change pour vos immeubles

La loi ELAN, promulguée en novembre 2018, portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique prévoit de “Construire plus, mieux et moins cher”.  Elle impose des normes à respecter pour la construction afin de protéger les plus fragiles, notamment les personnes à mobilité réduite (PMR). Plusieurs décrets de cette loi sont étroitement liés […]

Lire la suite

Ascenseurs : à quoi faut-il penser lorsque l’on on devient copropriétaire ?

Devenir copropriétaire, c’est être confronté à de nouvelles charges, c’est devoir prendre de nouvelles décisions, notamment lorsque votre bâtiment dispose d’un ascenseur ou que vous souhaitez en faire installer un. Certaines démarches sont alors à prévoir conjointement avec les autres propriétaires de votre bâtiment.     Quelles démarches à prévoir   Lorsque vous intégrez une copropriété […]

Lire la suite

Property Manager : quels éléments prendre en compte pour établir votre contrat de maintenance ?

Choisir un contrat de maintenance n’est pas toujours de tout repos notamment pour un Property manager. Pourtant, ce document est obligatoire pour toute copropriété disposant d’un ascenseur. Alors, quels sont les différents critères à prendre en compte dans le choix de mon contrat ? Comment simplifier le quotidien des Property manager en charge d’un parc […]

Lire la suite