Loïc Roirand, serrurier cabine : “C’est une fierté”

16 mai 2019

Loïc Roirand, serrurier cabine : “C’est une fierté”

Loïc Roirand, serrurier cabine au sein de Drieux-Combaluzier, réalise de A à Z les cabines d’ascenseurs dessinées par le Bureau d’études. Il nous raconte son métier avec passion.

 

La même envie à chaque nouveau projet

Ce que j’aime dans les cabines d’ascenseurs, c’est qu’il n’y en a pas deux pareilles !” Loïc Roirand, serrurier cabine chez Drieux-Combaluzier, soufflera cette année ses 30 ans de maison. Encore aujourd’hui, il se réjouit à chaque nouvelle commande : “Les clients ne demandent jamais la même chose, et les styles des immeubles sont si variés !

Loïc Roirand fabrique seul chaque cabine entièrement sur mesure, suivant la définition donnée par le Bureau d’études. Les cabines sans vitrage, en tôle électrozinguée, sont revêtues intérieurement d’un habillage décoratif en feuille de stratifié. Le but est d’imiter, au choix, un faux uni de couleur ou une essence de bois : noyer, chêne clair, orme du Japon… Si la cabine est vitrée, les cadres des oculus sont habillés d’inox ou de laiton. Si elle comporte, en outre, des parois pleines, celles-ci sont, la plupart du temps, en tôle d’inox.

 

“La Rolls Royce des ascenseurs”

Les tôles sont boulonnées entre elles. Quand la cabine est de grandes dimensions, des raidisseurs augmentent la rigidité de la structure. Le plafond, en contreplaqué hydrofuge, est perforé pour recevoir des spots d’éclairage à LEDs, et habillé de PVC souple ou bien d’une tôle
en inox ou en laiton poli. Le sol, en contreplaqué également, est revêtu d’un carrelage.

Ultime pièce de tôle coupée sur mesure, en inox ou en laiton, le fronton camoufle le moteur d’ouverture et de fermeture des portes de cabine à effacement. “Quand je reçois les plans, je commence par calculer mes cotes, explique Loïc Roirand, puis je coupe les tôles à la cisaille numérique.” Les trous destinés aux boulons sont perforés à la poinçonneuse. Quant à la plieuse numérique, elle permet de travailler sur mesure chaque tôle, sans gaspillage grâce à un écran tactile de prévisualisation et de contrôle.

Chaque cabine est montée entièrement en atelier avant d’être démontée complètement et transportée sur le chantier. “Cela permet de vérifier qu’il n’y aura aucune surprise lors de l’assemblage, souligne le serrurier. Drieux-Combaluzier, c’est la Rolls Royce des ascenseurs.

 

« La pièce que l’on fabrique ou que l’on habille contribue pendant de longues années à la beauté d’un immeuble (…).”

 

 

“A l’unité et non pas à la chaîne”

Il poursuit :“C’est gratifiant de livrer des cabines à l’unité et non pas à la chaîne, tout comme d’échanger avec le Bureau d’études, les commerciaux et même, parfois, l’architecte et le client. On résout souvent des cas difficiles de conception. Mais plus c’est compliqué, plus ça me plaît !” Loïc Roirand est amené, parfois, à “relooker” des cabines existantes. “La pièce que l’on fabrique ou que l’on habille contribue pendant de longues années à la beauté d’un immeuble, se réjouit-il. C’est une fierté de faire partie des gens qui l’ont fabriquée.

Sa seule frustration est de ne voir que trop rarement les ascenseurs entièrement installés. “Heureusement, se console-t-il, mes collègues m’envoient des photos en fin de chantier. Parfois, je reçois aussi une lettre de remerciement de la part d’un client. Et puis, quand je me promène dans Paris, je me souviens d’une adresse, je vais jeter un coup d’oeil… Et j’admire le travail accompli !

 

Pour aller encore plus loin, rencontrez Christian Julienne, le serrurier aux 120 pièces !

La vétusté du parc d’ascenseurs français : une modernisation nécessaire (Partie 1)

D’après la Fédération Française des Ascenseurs, entre 11 à 12 000 ascenseurs neufs sont installés chaque année en France. Comme tout appareil, ils doivent régulièrement être révisés afin d’éviter le risque de vétusté. Pour assurer la sécurité de chaque passager, certains appareils doivent alors être modernisés. Comment reconnaît-on un ascenseur vétuste et quelle est la situation […]

Lire la suite

Drieux-Combaluzier : le taux d’appel le plus faible de Paris

Comprendre Drieux-Combaluzier passe également par quelques chiffrés clés afin de mettre en lumière le travail d’excellence de l’ascensoriste. Il faut dire que d’après la Fédération, 1 français sur 5 prend l’ascenseur chaque jour. Au total, ce sont 550 000 appareils qui assurent 100 millions de trajets quotidiens. Au vu de l’importance d’un ascenseur dans la […]

Lire la suite

Bien choisir le contrat de maintenance de son ascenseur

bien choisir contrat de maintenance

Un ascenseur est un équipement essentiel à l’accessibilité de nombreux bâtiments. A ce titre, il doit faire l’objet d’un entretien régulier et minutieux. Dans le cadre d’une copropriété, c’est le syndic qui se charge de signer un contrat de maintenance. Ce document vital détaille alors le niveau d’intervention souhaité et les responsabilités de l’ascensoriste. Il […]

Lire la suite