Un ascenseur panoramique… pivotant !

16 mai 2019

Un ascenseur panoramique… pivotant !

Un ascenseur hors du commun, conçu, fabriqué et mis en service par Drieux-Combaluzier, équipe le hall de la société thyssenkrupp Ascenseurs à La Plaine Saint-Denis. Zoom sur un modèle unique en son genre, à la fois cylindrique, vitré et tournant.

 

Cet ascenseur a répondu à un défi technique avec la porte d’accès, au niveau supérieur, qui s’ouvre à 45° d’écart, par rapport à la porte du bas.” Patrice Huet, Chef d’atelier Menuiserie et Serrurerie, explique le fonctionnement de l’ascenseur circulaire, entièrement vitré, qui ne manque pas d’étonner ceux qui visitent pour la première fois le siège de thyssenkrupp Ascenseurs, à La Plaine Saint-Denis (93). Construit il y a une quinzaine d’années à l’emplacement d’un large escalier en colimaçon, l’appareil surprend toujours par sa forme, mais surtout par le fait qu’il tourne sur lui-même au fur et à mesure de la montée ou de la descente de la cabine.

 

Pompe à vélo

C’est le pylône entier qui pivote sur son axe, précise Patrice Huet. Le principe, simple, est celui de la pompe à vélo ! Mais il s’agit en réalité d’un fonctionnement complètement révolutionnaire.” Le projet a mobilisé l’ensemble des savoir-faire de la maison Drieux-Combaluzier pour voir le jour et notamment celui de Luis Goncalves, au Bureau d’études, qui a conçu ex-nihilo ce modèle unique. “Nos ingénieurs en électronique ont développé un logiciel spécifique pour synchroniser le déplacement de la cabine et la rotation du pylône, souligne le Chef d’atelier. L’atelier a repensé son mode de fabrication pour réaliser les structures et la cabine. Et le montage a nécessité une précision d’assemblage exemplaire.

Portes palières désaxées

L’appareil, qui dessert deux niveaux, s’inscrit exactement dans le volume cylindrique dégagé par la dépose de l’ancien escalier. Circulaire, le pylône de 2,20 mètres de diamètre traverse donc la trémie du plancher supérieur qui existait déjà. Il est constitué d’une structure en acier et de parois en verre bombé et feuilleté. Il intègre, sur chacun des paliers, une paire de portes palières vitrées qui, également cintrées, épousent sa courbe. Grâce à l’imposant système de roulement à billes sur lequel il repose, le pylône pivote, pendant que se déplace la cabine, afin que les passagers sortent par les portes palières désaxées de 45° à l’autre étage. “Ce décalage a été demandé pour que les visiteurs se dirigent naturellement, en sortant de l’ascenseur, dans la bonne direction, celle de l’accueil, sans chercher leur chemin”, explique Patrice Huet. Seuls, les garde-corps en acier qui encerclent le pylône à chaque niveau ne pivotent pas.

Cabine entièrement vitrée

La cabine est, elle aussi, entièrement vitrée et circulaire, tout comme ses portes à effacement. Elle s’élève et descend sous l’action d’un
vérin hydraulique installé en fond de fosse, selon le principe du piston direct. Elle supporte une charge utile de 450 kg. Son plancher est
revêtu d’un parquet identique à celui qui recouvre le sol du hall. Ultime détail, le logo de la société thyssenkrupp est reproduit à l’intérieur
même du pylône par une tôle arrondie perforée, découpée dans la forme du logo et peinte dans la teinte bleue spécifique à celui-ci. C’est un
ascenseur vraiment unique !

La naissance d’un ascenseur comme celui-ci est le fruit d’un subtil mélange d’art et de technicité. 

Quelle est la durée de vie d’un ascenseur ?

Au début des années 2000, une recrudescence d’accidents a mis en évidence les risques d’un parc d’ascenseurs vieillissant, pour ses usagers comme pour les agents chargés de sa maintenance. Suite à des événements dramatiques, le législateur a instauré en 2003 de nouvelles obligations pour améliorer la sécurité des ascenseurs en France et notamment rendre obligatoires […]

Lire la suite

Pérenniser son ascenseur : les bonnes pratiques à transmettre aux usagers

Les pannes récurrentes d’un ascenseur peuvent mettre à rude épreuve les nerfs de ses usagers quotidiens. Pour éviter ces pannes, il convient d’utiliser votre ascenseur de manière raisonnée et de prêter une attention particulière aux différents mécanismes sensibles de l’appareil comme la cabine ou les portes. La charge maximale, la bonne fermeture des portes, ou […]

Lire la suite

La vétusté du parc d’ascenseurs français : une modernisation nécessaire (Partie 1)

D’après la Fédération Française des Ascenseurs, entre 11 à 12 000 ascenseurs neufs sont installés chaque année en France. Comme tout appareil, ils doivent régulièrement être révisés afin d’éviter le risque de vétusté. Pour assurer la sécurité de chaque passager, certains appareils doivent alors être modernisés. Comment reconnaît-on un ascenseur vétuste et quelle est la situation […]

Lire la suite